samedi 26 juillet 2014

Maxou ....


Maxou, c'est mon aîné .....



Un vrai petit linguiste, passionné d'histoire, de cartographie en tout genre, de construction et une mémoire de dingue. Il a appris seul à lire et à écrire juste en mémorisant visuellement les mots, ce qui le rend balèze en orthographe......mais beaucoup moins en grammaire-conjugaison, et oui là il y a un peu de gymnastique intellectuelle. ;)
Rapidement il a montré ses talents de petit zèbre, et surtout sa grande capacité à s'ennuyer ...très vite.
Finalement, l'agitation et les conflits récurrents en collectivité (dès la halte garderie) on s'est tourné vers une pédopsy, qui nous a encouragé à faire un test de QI dès que cela sera possible. Et voilà Maxou s'est révélé être un zèbre, j'ai donc découvert petit à petit tout un univers qui a mis à mal tous mes clichés sur la douance.

 En moyenne section une maitresse pro Montessori, m'a fait découvrir des facettes chez mon fils que je ne connaissais pas .....l'année suivante la GS section avec sa bonne vieille maîtresse bien vieux jeux, bien classique tout est retombé comme un soufflé, le CP s'est fini à l'hôpital en phobie scolaire. Marvelous !!! Vive l'école !!

L'IEF a commencé a me trotter alors, dans la tête .....mais le manque de confiance en soi, monsieur et madame tout le monde avec leur regard inquisiteur, ont mis a mal mes ambitions. J'ai donc opter pour le privé.
Bilan mitigé, un meilleur niveau scolaire , c'est sûr, mais .....une violence entre les élèves, tout cela dès la primaire, insupportable pour moi. 
Le soir j'avais un remake de sa majesté des mouches avec mes 3 aînés. NON, NON et archi NON



Il faut dire que mon Maxou, c'est le genre docteur Jekyll et mister Hyde .....


Un coup s'est un petit ange le nez dans ses bouquins ou lorsqu'il nous présente une de ses grandes théories ......Un coup c'est myster Hyde, lorsque l'ennuie ou l'anxiété s'installe et là toute bonne maman que je suis s'arrache les cheveux.
Entre jouissance intellectuelle et irritation car je ne peux même pas discuter sur le parking du super marché cinq minutes, sinon il bondit partout......C'est toujours le chaud et le froid, nan la glace et le feu.
Bourré de symptômes autistiques, une franchise à toute épreuve qui passe très souvent pour de l'effronterie, et une très grande facilité à s'isoler.....la collectivité n'est donc pas son lieu de prédilection.
Alors quand je lui ai parlé de s'échapper du bocal, l'idée l'a enchanté. Enfin apprendre à son rythme super sonique, approfondir autant que possible....le bonheur en bref !

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire