dimanche 1 mai 2016

Pourquoi j'ai choisi d'instruire mes enfants de manière formelle ?



 L'IEF c'est une grande famille !! On y trouve un peu de tout.
Il y a ceux qui font l'école, mais à la maison (homeschooling), ceux qui laissent leurs enfants en total liberté pour leur apprentissages (unschooling), ceux qui souhaitent instruire seulement sous forme de jeux et d'activités ludiques ou bien encore ceux qui mixent tous ces concepts. Vous trouverez aussi les adeptes des pédagogies alternatives: Montessori, Freneit, Charlotte Mason etc...

Pour ma part j'ai choisi d'instruire mes enfants principalement avec des supports pédagogiques de type scolaire, on appelle cela le formel.
Selon l'âge, les compétences intellectuelles et surtout l'enthousiasme, mes enfants n'ont pas tous la même quantité d'apport formel. Certain ont ce besoin de tout découvrir, tout aborder, pour d'autre la contemplation, les travaux manuels, les jeux autonomes auront une plus grande place dans leurs apprentissages.
L'année prochaine Maxou et Alexandra suivront des cursus complet, car ils sont demandeurs. Nounoute elle préfère s'adonner à ses centres d'intérêts, l'art, la nature et les animaux.
Ils ont tout de même une base commune, en formel: Français et Maths. Les cours par correspondance sont mes principaux supports.



Pourquoi choisir le formel ?

La première raison c'est le côté structuré du formel qui m'intéresse.
Un manuel en lui même n'apprend pas une notion à un enfant, il répond de manière organisée à des questionnements naturels. C'est pour cette raison qu'il est très important de choisir des cours ou bien des manuels qui correspondent au niveau l'éveil de votre enfant et non à sa "classe d'âge". Il n'y a aucun intérêt pédagogique à présenter à un enfant des notions de grammaire, d'orthographe, de mathématiques etc... alors que celui-ci n'y porte aucun intérêt. Tout apprentissage doit avoir un sens pour l'enfant afin d'être conservé dans sa mémoire et réutilisé correctement. Si un enfant ne comprend pas la notion de verbe, ou d' addition...c'est qu'il n'est pas prêt. Lui faire refaire une dizaine d'exercices n'y changera rien, il aura adopté des mécanismes, mais la compréhension, je dirais même "l'imprégnation" sera absente. Retour à la case départ assuré d'ici quelques semaines.
Une fois la notion présentée, cette réponse structurée aura tout son sens lorsque l'enfant devra restituer ses connaissances vis à vis d'autrui ou de lui même. Mais attention pour ne pas tomber dans un discours pré-formaté, ces manuels ne doivent pas être la seule source de savoir d'un enfant: dialoguer, lire sur le sujet, découvrir des lieux culturels etc... sont indispensables.

La deuxième raison c'est l'inspection. Une chose est sûre avec des piles de cahiers et des supports vous aurez la paix. L'EN est contente, elle voit des outils pédagogiques qui lui parlent et l'enfant maîtrise le langage scolaire.

Par contre, attention, la journée d'un enfant instruit en famille ne doit pas non plus, d'après moi,  se résumer à 8h de formel assis sur une chaise. Quelques heures le matin suffisent bien largement et seront toujours beaucoup plus efficaces que 10h d'école.


Des cours par correspondance ou le faire soi même ?

La réponse à cette question, ne tient qu'à vous. Qu'est ce qui vous correspond le mieux ?
Je suis toujours très admirative des parents IEF, même des profs qui créent de superbes supports pédagogiques, qui organisent tout par eux même etc ... Je suis leur blog, pique même des fois leurs idées.
Pour ma part, je n'ai aucun plaisir à jouer à la maîtresse d'école et aucune fibre pédagogique. Le peu d'idées que j'ai eues m'ont coûtée beaucoup d'énergie pour peu de résultats.
 Les cours par correspondance, comme le dit petits Homeschoolers, c'est du clé en main. Il n'y a pas de préparation de cours, et surtout lorsque l'enfant rouspète c'est sur la conceptrice du cours....pas sur moi et mon travail. Certains parents passent beaucoup de temps à préparer leur cours et c'est toujours terriblement démotivant lorsque l'enfant la mine boudeur, des mauvais jours, rouspète et nous annonce que c'est "nul ce que tu me fais faire" Il y a déjà assez de pression avec l'extérieur, je ne vais pas m'en ajouter à la maison.
Avec les cours par correspondance les achats supplémentaires sont rares, on emprunte à la bibliothèque livres, documentaires, CD etc... Il y a internet aussi et c'est nombreuses ressources gratuites. Et puis c'est tout.
Ainsi je m'évite la corvée de l'épluchage de manuel, même si cindy le fait très bien et aide beaucoup, les temps de préparation et la prise de tête de créer une sorte de fluidité pédagogique dans l'enchaînement des apprentissages.
Tout de même, lorsqu'ils sont hyper emballés sur un sujet, j'organise un petit atelier pédagogique avec des fiches à remplir, des jeux de manipulations pour les petits. Mais cela devient rare avec le temps, ils sont devenus très autonomes sur ce point là. Ils apprennent bien mieux par eux même que si j'étais intervenue. A présent, c'est plutôt eux qui me présente, fièrement, leurs réalisations sur le thème d'un sujet étudié.


Et pourquoi pas le unschooling (apprentissages autonomes) ?

Nous avons déjà fait de nombreuses tentatives de unschooling, mais franchement pourquoi se priver de ce formidable tremplin intellectuel qu'est le formel ?
Les enfants font toujours d'énormes progrès durant ces périodes de cours par correspondance. Lorsqu'ils sont en unschooling au bout de quelques semaines, ils s'ennuient deviennent grincheux. Petit à petit perdent leurs repères horaires et leurs habitudes de base tel que conserver un peu d'ordre dans leur chambre, se laver etc... Une bande de petits pouilleux, dans une maison en chaos où tout est commencé mais jamais fini. Peut être que ce mode de vie convient à certain, mais je vous rappelle que dans mon cas je sors de l'armée... On se comprend. J'ai besoin d'un minimum vitale d'ordre pour survivre au chaos enfantin. Et franchement, le unschooling, je trouve cela exténuant. Toutes les  minutes maman par ci, maman par là .... "je saiiiis pas quooooi faiiiiire". Benji est en unschooling, bon il a 3 ans, lui il passe ses journées à faire ses trucs et tout va bien. Les 3 autres ce n'est pas la même chanson. Donc tous les matins, ce temps de formel est plus que bénéfique pour la famille, l'après midi ils vaquent à leurs occupations et moi aussi. Sachant que Pupuce six ans ne dépasse pas 2h de cours par jour.


Pour conclure, Formel ou non; unschooling ou homeschooling; il n'y a pas de recette idéale. C'est principalement à vous de déterminer ce qui vous convient. Ce que vous vous sentez de faire avec vos petits. Rien est fixe, vous pouvez évoluer d'année en année prendre confiance  et adapter.
L'important c'est que l'instruction en famille soit Happy !!


Retrouvez tous mes articles sur les cours par correspondance:







28 commentaires:

  1. Il y a un autre facteur que je trouve primordial : le coût financier. Beaucoup de familles ief vivent sur un seul salaire, pas toujours conséquent, et quand il y a plusieurs enfants, c'est parfois tout bonnement impossible de l'inclure dans les choix envisageables.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. plouf le loup, une matière comme le français en primaire coûte environ 300€ chez Kerlann, pour les maths Singapour c'est environ 15€ .... Soit 315€. J'achète le minimum syndicale en fourniture, pas de frais dans des fioritures ludiques, chez nous l'abonnement bibliothèque est gratuit, un gain de temps énormes pour moi. Je ne pense pas que ce soit inaccessible aux familles. 31,50€ par mois (sur 10 mois) Sachant que si j'ai plusieurs enfants, les cours seront réutilisés pour les suivant . Par contre c'est sûr qu'à partir du collège les choses se compliquent, parce que les besoins d'instruction augmentent et c'est là que les inégalités peuvent jouer en défaveurs de certaines familles.

      Supprimer
    2. Pour le cp tu trouves bien les cours facile à réaliser ?
      Merci

      Supprimer
    3. Pour le cp, je n'ai pas utilisé de cours. Nous avons travaillé sur le manuel de lecture Mico (les exercices sont inclus dans le manuel), un cahier d'écriture pour entraîner sa main et puis les fichiers d'exercices de la méthodes singapour.

      Supprimer
    4. Merci je viens d'aller voir leur site :) le prix ma refroidi un peu :(
      Tu prends les versions complètes pour avoir l'allocation de rentrée scolaire.
      Je vais regarde ;) l'année prochaine grande section donc j'ai encore du temps. Mais je sais que cela va vite arriver :(

      Supprimer
    5. Je prends une année sur deux en version complète, car c'est très redondant. Maintenant j'ai tous les niveaux de primaire donc c'est -50% pour les suivants en formule complète. Oui les cpc vu comme ça c'est un coût, mais je fais le choix de ne rien prendre d'autre. On va beaucoup à la bibliothèque pour trouver de la documentation.

      Supprimer
    6. Merci
      En cp a par math et francais tu as travailler sur autre chose stp merci

      Supprimer
    7. Les vidéos et le jeu des kiwis, lui lire pleins de supers living books, sinon c'est tout. Mais il faut l'avouer il y a les deux grands au dessus qui ont énormément de centres d'intérêts donc à mon avis ça doit lui suffire.

      Supprimer
  2. Merci pour cet article très parlant :-)
    Personnellement j'aimerai moi aussi travailler sur "papier" cours par correspondance au final, ça serait certainement plus simple, seulement voilà avec le handicap de mon loulou j'ai du m'adapter, et au final opter pour du non " formel" mais surtout passer les apprentissages par la manipulation, résultat je suis sur du Montessori a 90% et bien sûr tout comme toi, je ne suis pas vraiment douée pour la confection de matériel, bref tout ça me coute très cher!
    Mais au final les résultats sont la :-)
    Par contre je vais investir dans une très bonne photocopieuse, la mienne rend l'âme je la comprend, car comme tu le dis internet foisonne de supers docs!!! pourquoi s'en priver? ;-)
    Bise
    Abriel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut aller vers ce qui marche. Bravo si tu obtiens de chouettes résultats. J'ai vu vaguement circuler du matériel Montessori d'occasion. n'hésite pas à te renseigner, ça peut être une solution. Pourquoi pas peut être créer un site web d'échange de matériel, en IEF on a pas toujours besoin d'avoir tout sous la main tout le temps

      Supprimer
  3. Tu as raison l'important est de faire ce qui convient le mieux à la famille. Ce qui compte c'est qu'à la fin de la journée, semaine, année... Enfants et parents soient sereins :)

    RépondreSupprimer
  4. Du coup ton grand suivra quels cours l'année prochaine?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense aux cours du sacré coeur.
      http://cours-a-distance.net/cours-du-sacre-coeur-accueil.html

      Supprimer
  5. Bonjour
    Ton grand ne continue pas avec kerlann?

    RépondreSupprimer
  6. Ton billet est intéressant, tes raisons précises et valables. Par contre je pense que vous n'avez pas réellement pratiqué le unschooling (pas un temps suffisamment long, peut-être certaines idées pas comprises ou coûtant une énergie qui ne te correspond pas) dans le sens où un enfant unschoolé en principe ne passe pas son temps à dire "je ne sais pas quoi faire". J'ai entendu ça quand elles étaient scolarisées, au début de l'IEF, plus jamais depuis que nous avons pratiqué les apprentissages choisis.

    Très bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'ai pratiqué le unschooling c'est d'ailleurs à cause de ça que Pupuce est partie à l'école. Elle m'en a énormément voulu et lorsque j'ai voulu la descolariser en fin de moyenne section elle a en premier refusé me reprochant de ne rien lui apprendre. Je me suis donc engagé solennellement à lui proposer du travail. (pourtant ce n'est pas ma tasse de thé) Le grand se morfond totalement il me l'a dit. Les deux seuls qui apprécient sont Benji 3 ans et Nounoute. Donc non je ne reviens pas sur ce que j'ai dit le unschooling ne va pas à tout le monde.

      Supprimer
    2. Et puis deuxièment Isa Lise n'oublie pas que je ne fonctionne pas à la première personne du pluriel. Il n'y a pas de Nous dans leurs apprentissages, je suis incapable d'être dans ce mode du "Nous". Ils apprennent pour eux seuls ce qu'ils ont envie.

      Supprimer
    3. Bonjour, en fait je pensais surtout en terme de propositions. Comme je l'ai écrit sur facebook il y a deux courants unschooling, le courant "je ne propose pas, tous les apprentissages sont informels et l'enfant s'autogère" et ça je ne m'y retrouve pas non plus et je ne crois pas non plus que mes filles l'auraient bien vécu. Et le courant : "je propose, supports formels possibles" et c'est celui-là dont je te parlais. :)
      Maintenant tu le sais je crois, je ne crois pas à une seule réponse possible et pour moi, le plus important me semble vraiment que la famille s'y retrouve! :)
      Bonne journée !

      Supprimer
    4. Ha oui, je comprends mieux donc. Lorsque je parle de unschooling c'est vraiment: "l'enfant s'autogère, je ne propose rien" J'ai fonctionné de cette manière pour les matières "découvertes du monde" c'était bien , mais à long terme...je doute un peu. Par contre avec 4 enfants des journées entières à s'autogérer, pour moi c'était ingérable et eux en souffraient. Je suis toujours à la recherche de famille en unschooling pour voir leur manière de procéder. Pour l'instant je ne suis pas convaincu par ce que je vois.

      Supprimer
  7. Nous ne pratiquons pas le unschooling ici, mais je devine que ta définition " Une maison en chaos, une bande de petits pouilleux..." ne correspond pas à la réalité que vivent les unschoolers...
    C'est sûr que si tu n'as pas la fibre pédagogique, les CPC sont en effet les plus adaptés.
    Moi, je trouve motivant de s'investir pour leur créer un programme sur mesure; je n'aime pas le principe de faire l'école, mais pas à l'école. Ce n'est pas simplement l'école en tant que lieu que nous avons décidé de quitter, mais bel et bien tout un système; c'est pour ça que les CPC ne nous correspondent pas ( en tout cas en cursus complet).
    Je profite de l'opportunité de faire différemment, c'est un luxe offert par l'IEF.

    Comme tu le dis , l'essentiel est que cela fasse sens dans la famille et que chacun s'épanouisse.

    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que tu es bien courageuse !! Les cours c'est le repas surgelé que tu passes au micro-onde.
      1min30s youpla, c'est prêt !!, Reste plus qu'à accompagner l'enfant. Décidément j'admire votre investissement. Avec mes 3 niveaux je crois que je n'aurais pas assez de mes nuits.

      Supprimer
  8. Bonjour,
    Mon fils termine son CM2 avec ker lann et je pense également à Sacré Coeur. Pour quelles raisons changez -vous? J'aimerais beaucoup vous parlez, puis -je vous donner mon numéro en mp ou si vous préférez je peux vous appeler. Je vous remercie par avance. Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, n'hésitez pas à me contacter en MP sur ma page facebook. https://www.facebook.com/echdubocalief/?fref=ts

      Supprimer
  9. Bonjour,

    Je n'ai pas facebook. Pour vous contacter dois je créer un compte? Je suis pas très " connectée":-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous ai répondu sous l'article "Me revoilà!"
      http://www.echappesdubocal.fr/2016/07/me-revoila-retour-sur-7-semaines.html?showComment=1467697228570#c3173978338142955813

      Supprimer