dimanche 25 septembre 2016

Et Benji dans tout ça ....


Je passe beaucoup de temps, dans ce blog, à parler de mes grands qui apprennent, écrivent, lisent et se plaignent, mais mon petit Benji dans tout ça que fait-il de ses journées ?

Mon petit chou, qui devrait être en moyenne section, est devenu, depuis quelques mois, une sacrée personnalité.
Fini l'époque facile et conciliante où mn petit bonhomme suivait simplement la tribu familiale sans trop se poser de questions.  A présent, Mônsieur a son avis sur tout et d'ailleurs celui-ci commence souvent par "Non" et se finit par "Jamais" . Il faut dorénavant négocier, discuter, expliquer et surtout lui demander si il est d'accord, sous peine de se confronter à un refus d'office.
Il passe une partie de ses journées  à asticoter tout le monde aussi, avec son sourire malicieux qui en dit long.  Je te pique ta place, ta cuillère préférée, je te passe devant, "nananèèèèère" et si tu râles je huuuuuurle. Je farfouille dans les affaires des plus grands pendant les leçons et j'éparpille le plus de jouets possible en 4 heures aux 4 coins de la maison. C'est son challenge quotidien. Bref  c'est une vraie petite canaille.




A une époque je me serais arraché les cheveux, mais avec l'expérience je sais que mon petit Benji est en pleine exploration des relations sociales, vous savez la sacro-sainte socialisation.
 De temps à autre, il se fait envoyer bouler par les plus grands lassés de ses petits tours de filou. Alors  les grosses larmes apparaissent, suivi du gros câlin à maman qui lui explique gentiment, que lorsqu'on embête les autres au bout d'un moment ceux-ci se fâchent. Alors il faut aller demander pardon et la prochaine fois être plus à l'écoute de l'autre et de ses limites. Les grands sont bonnes pâtes et lui pardonnent toujours. C'est aussi pour eux l'occasion d'apprendre à devenir bienveillant et patient.
C'est une période que j'aime beaucoup, car je trouve que c'est le moment où l'on peut lui montrer l'importance d'être respectueux de l'autre.
Je lui explique, donc, qu'il faut demander pour prendre quelque chose, que non il ne faut pas commencer à taper tout le monde, hurler et tout jeter par terre lorsque l'on n'est pas content. "Si maman faisait ça aussi, il ne resterai plus beaucoup de vaisselle dans le placard", c'est ma phrase préférée, elle fait toujours rire mes petits grincheux.
Et surtout, malgré son jeune âge si il veut faire comme les grands il doit apprendre à être plus doux. et patient. "Non tu ne te jettes pas comme un fou sur la tour en Kapla que ta soeur est en train de construire." Quel effort !! pour lui qui est encore si jeune. Afin de l'encourager les plus grands essaient de prendre sur eux et de lui faire confiance. C'est toujours très amusant de le voir en pleine effort de se maîtriser, puis sa fièreté par la suite d'avoir lui aussi participer à l'oeuvre de sa soeur.
Chaque jour est alors une victoire sur lui même et ses passions. Tout cela avec le soutient de ses proches.




Le reste du temps, il s'occupe avec des activités manuelles, comme colorier, découper et coller. Le bâton de colle est un outil passionnant. Il peut passer plusieurs minutes à le viser puis le dévisser, observer la colle sortir puis rentrer. Bien sûr il s'est aussi essayé à coller de nombreuses choses.  Le jour où j'ai trouvé une plaque de carton collée sur le mur, j'ai dû lui expliquer que non on ne colle pas tout n'importe où.






J'interviens très peu dans ses apprentissages, car il s'occupe très bien tout seul en général et il est sans arrêt stimulé par ses aînés. Tout de même en ce moment j'ai constaté qu'il avait un regain d'intérêt pour les lectures offertes. Dès que l'occasion se présente, je lui lis une histoire, un petit texte ou je lui apprend des petites comptines. Car Benji présente un retard de langage par rapport à la norme. Rien d'alarmant, mais je sais que des fois ça l'agace de ne pas réussir à exprimer toute sa pensée. Ces petites activités précédemment énoncées l'aide à enrichir son vocabulaire et à prendre confiance en lui-même.
Pour la maternelle, je n'organise rien de particulier car je trouve souvent les activités trop encadrées ou superficielles. Elles amusent et rassurent plus l'adulte qu'elles n'apportent à l'enfant. Les plus belles expériences pédagogiques que mes petits maternelles ont faites étaient celles qu'ils avaient eux-même orchestrées, décidées et que j'avais accompagnées ou non.

D'autres billets pour les "maternelles"








6 commentaires:

  1. Désolée mais j'ai éclaté de rire en lisant le carton collé au mur.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  2. On ne rigole pas avec les cartons collés au mur, j'y ai aussi eu droit. Avec la réponse "ça colle bien, hein"...

    RépondreSupprimer
  3. rooh, j'ai l'impression que tu parlais de chez moi...c'est la description de mes deux derniers ! Moi je n'ai pas de carton collé mais HIPPO écrit sur la chaise en tissu de la salle à manger...

    RépondreSupprimer